fbpx

Politique

L’extrême gauche violente est un danger pour la République. Mais agissant comme des supplétifs du pouvoir macronien, elle bénéficie d’une étonnante mansuétude de la part du pouvoir. Une récente interpellation par la Gendarmerie pourrait signifier que la récréation est finie pour les antifas.

Les journalistes de l’Essor rapportent une bonne nouvelle : trois militants violents d’extrême gauche repérés en Bourgogne ont été interpelés à Bordeaux. Un article à

Fermer le menu