fbpx
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Le meurtrier gauchiste Cesare Battisti, le protégé de Mitterrand et de la gauchosphère, a finalement avoué ses crimes.

Cesare Battisti, l’ancien guérillero communiste ayant contribué à mettre l’Italie à feu et à sang, a finalement reconnu devant le procureur de Mialn sa participation dans quatre meurtres.

Le jeune tueur gauchiste au moment de ses « exploits prolétariens ».

Condamné en Italie à la perpétuité pour quatre meurtres, Cesare Battisti avait trouvé refuge en France où les socialistes voulaient se faire une virginité gauchiste en accordant l’asile politique à une machine à tuer.

 

Transformé en loque humaine, Cesare Battisti a été arrêté par la police bolivienne.

Non content d’avour quatre meurtres au procureur de la République, Battisti a présenté ses excuses aux familles des victimes pour la douleur causée.

Cesa Battisti a été condamné en 1981 pour le meurtre, en 1978, d’Antonio Santoro, un gardien de prison et celui, en 1979, d’Andrea Campagna, un chauffeur de la police.

Battisti a également été condamné pour complicité dans le meurtre, en 1979, d’un bijoutier, Pier Luigi Torregiani. Son fils Alberto, 15 ans à l’époque, grièvement blessé au cours de cette attaque, était devenu tétraplégique. Il a aussi été condamné pour complicité du meurtre en 1979 d’un boucher, Lino Sabbadin.

Alberto Torregiani avait 15 ans quand il fut gravement blessé par Battisti. Devenu tétraplégique il est ici conforté par le ministre de l’Intérieur italien Matteo Salvini.

Beaucoup de Français demandent des comptes aux bonnes âmes qui ont soutenu Cesare Battisti en dépit et contre toute évidence.

AIDEZ la nouvelle librairie

Une centaine de Black blocs s’en est pris très violemment à la Nouvelle Librairie.

Nous comptons sur vous

Pour nous rejoindre
dans ce combat !

Fermer le menu