Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

« Wallah je vais te tuer bêtement ! »

La racaille toulousaine s’en est prise à une équipe de jeunes militants d’Eric Zemmour partis coller des affiches dans un quartier « populaire » de la ville dimanche 24 octobre.

La scène, filmée par un militant de Génération Z, permet de se rendre compte de la scène et ce objectivement. On peut donc voir des jeunes en survêtements s’en prendre aux militants, les empêchants de coller leurs affiches, les empêchants de s’exprimer, détruisant leur matériel et allant même jusqu’à les menacer !

Raphael Cherfy, militant à Révolution permanente et responsable de la CGT Chronodrive, a publié une vidéo le lendemain en parlant « des habitants du quartier » qui ont repoussé les militants de Génération Zemmour. Peut-on vraiment affirmer qu’une dizaine de jeunes hommes représentent tout un quartier par ailleurs très vide à part ces jeunes ?

Cette campagne présidentielle s’annonce très violente. À sept mois de l’élection, avant même que Zemmour soit officiellement candidat, c’est déjà l’avalanche de menaces et de violence autant à l’encontre du polémiste que de ses militants.

Le monde a décrit Patrick Jardin comme étant un père « haineux » mais n’a pas réagi sur les menaces contre Zemmour le 27 septembre 2021 pourtant il s’était fait menacé au milieu de la rue à Paris. « Sur le Coran de la Mecque je vais te fumer », voici les mots prononcé à son égard, mais une fois de plus, rien de suffisamment haineux pour faire la une du Monde manifestement. On peut également mentionner cette vidéo où un jeune homme menaçait très clairement de décapiter Zemmour ainsi que Marine Le Pen. Mais une fois de plus, il faut garder en tête ( à défaut de garder celle-ci sur les épaules) que c’est la droite qui est haineuse, c’est un père d’une victime du bataclan, pas les racailles qui menace de mort des militants ou des politiciens…

AIDEZ la nouvelle librairie

Une centaine de Black blocs s’en est pris très violemment à la Nouvelle Librairie.

Nous comptons sur vous

Pour nous rejoindre
dans ce combat !