fbpx
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

S’attaquant à des camions roulant à pleine allure, des étonnants voleurs de fret à la voltige ont sévi sur les autoroutes françaises en pillant des poids-lourds avec une témérité et un courage physique hors du commun avant d’être mis hors d’état de nuire par la Gendarmerie.

Le périodique spécialisé consacré à la Gendarmerie, l’Essor, publie un grand papier sur l’interpellation d’une redoutable bande de malfaiteurs roumains spécialisée dans le vol à la voltige de poids-lourds en circulation. Un beau succès à mettre à l’actif de la Gendarmerie. Quelques extraits de l’article à retrouver en entier dans les colonnes de l’Essor.

L’Essor est la meilleure source d’information sur la Gendarmerie, tant pour ses personnels que pour les Français en général.

Comme dans un film d’action hollywoodien! Au prix d’acrobaties spectaculaires, des malfaiteurs volaient le fret à l’intérieur de camions roulant de nuit sur l’autoroute.

Dix Roumains sont soupçonnés d’avoir commis 21 raids nocturnes dans une bonne partie de la France. Ils délestaient  à la voltige des camions de leurs chargements (cosmétiques, tabac, multimédia). Un préjudice total évalué à plus de 3,5 millions d’euros. Les enquêteurs leur imputent vingt-et-une opérations dans le Centre-Val de Loire, la Picardie, la Bourgogne Franche-Comté, la Provence-Alpes-Côte-d’Azur et l’Île-de- France.

Ils ont été interpellés il y a une semaine à Saran (Loiret) au moment où ils regagnaient leur hôtel. Ils venaient de commettre un vol à la voltige dans un camion de cosmétiques sur l’autoroute A10. Sous l’œil de gendarmes de la SR d’Orléans, du groupement du gendarmerie du Loiret et de l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI). Les enquêteurs ont suivi ensuite les malfaiteurs jusqu’à leur hôtel grâce à une balise placée sur l’un de leurs véhicules.

L’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI) s’attaque à une criminalité particulièrement difficile à cerner car très mobile.

Vols de fret… de haut vol

Une fois sur l’autoroute, alors que le camion circule à sa vitesse de croisière, les malfrats se positionnent avec une voiture, au plus près des portes arrières du poids lourd. L’un d’eux s’extrait de la voiture, monte sur le capot, fracture les portes de la remorque dans laquelle il s’introduit. Il jette alors les cartons de cosmétiques ou de matériel multimédia depuis le camion en direction d’un utilitaire, qui a pris la place de la voiture. Celui-ci est  aménagé avec une grande trappe découpée au dessus de la cabine. Un complice réceptionne à la volée les colis dans le fourgon. Le chauffeur du camion pillé ne s’aperçoit de rien.

Une fois sur l’autoroute, alors que le camion circule à sa vitesse de croisière, les malfrats se positionnent avec une voiture, au plus près des portes arrières du poids lourd pour procéder à l’ouverture des portes de chargement et au vol des marchandises.

Une cellule d’enquête nationale baptisée “OCLDI fret voltigeurs Centre Val de Loire” est alors créée. Elle agit dans le cadre de l’information judiciaire ouverte pour “vol en bande organisée, recel de vols en bande organisée et association de malfaiteurs” par la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Paris. Elle regroupe la cellule d’appui judiciaire de l’Indre, la BR et la SR d’Orléans et l’OCLDI. La cellule cible un groupe criminel organisé itinérant roumain, fort d’une dizaine de malfaiteurs actifs sur le territoire national et en Europe. Les enquêteurs français travaillent dans le cadre d’une étroite coopération internationale avec leurs partenaires roumains sous l’égide d’Europol. Ils bénéficient aussi de l’aide d’Empact, la plateforme pluridisciplinaire européenne pour contrer les menaces criminelles et de celle du fonds européen pour la sécurité intérieure, FSI Spectre.

L’autoroute a longtemps représenté un défi pour les gendarmes dont le matériel n’était pas toujours adapté, à part quelques brillantes exceptions comme cette Matra de 1969.

Dans dix autres pays européens aussi

Une longue enquête permet d’identifier les malfaiteurs. Elle démontre leur implication pour des faits similaires dans dix autres pays de l’Union européenne (Espagne, Allemagne, Autriche, Suède, Danemark, Irlande, Royaume-Uni, Roumanie, Pays-Bas, Belgique). Les enquêteurs estiment qu’une cinquantaine de malfaiteurs, répartis en plusieurs équipes, agissent selon le même mode opératoire dans toute l’Europe.

Un magistrat de la JIRS de Paris donne alors le feu vert au début du mois de novembre. Une vaste opération de police judiciaire est donc menée, le mercredi 6 novembre à Saran. Elle est menée à l’issue d’un nouveau périple nocturne allant de Roye (Somme) à Tours. Avec l’appui de la région Centre Val de Loire, l’opération mobilise plus de 80 gendarmes. Les cartons de cosmétiques (montant 420.000 euros) dérobés dans la nuit sont retrouvés dans le fourgon des malfaiteurs. Dix Roumains sont interpellés et cinq véhicules saisis.

 

A l’issue de leur présentation aux magistrats de la JIRS de Paris, les dix mis en cause ont été incarcérés. Un beau succès à mettre à l’actif de la Gendarmerie.

Retrouvez l’intégralité de l’article dans les colonnes de l’Essor en cliquant ici.

Photos DR de l’Essor, OCLDI, Gendarmerie nationale et CC via Flickr de Elliot Brown, Epo Trans, Richard Says, Rutger Van Der Maar et Shaun Dunmall.

Abonnez-vous gratuitement à la Lettre de l’Essor.

Le rédacteur en chef de l’Essor, Alain Dumait, vous réserve une offre irrésistible.

Au cours des douze derniers mois, le nombre des abonnés à notre newsletter gratuite, La Lettre de L’Essor, a augmenté de 65%, pour dépasser aujourd’hui les 25.000 destinataires.

Je veux m’adresser d’abord aux internautes (également de plus en plus nombreux – 307 240 « utilisateurs » en octobre 2019) pas encore abonnés:
• pourquoi ne pas vous abonner, vous aussi, à cette publication qui parait le jeudi, une fois sur deux ? Vous y retrouverez le meilleur des articles, dossiers et vidéos mis en ligne sur lessor.org.  En effet, comme vous ne disposez que dans temps limité pour nous rendre visite, c’est pour vous l’assurance de ne manquer aucune information importante publié par notre rédaction.

Je m’adresse aussi à eux d’entre vous qui sont déjà abonnés, et que je remercie. D’autant que mon webmaster me signale que cette publication numérique affiche un taux d’ouverture tout à fait exceptionnel, proche de 40%, en moyenne !
• pourquoi ne pas, en commentaire de ce court papier, par exemple, m’indiquer très simplement les améliorations que vous souhaiteriez que nous apportons à cette Lettre ? (Périodicité, éditorial, longueur, nombre de reprises, video, photos, podcast…..)

L’Essor évolue. Vous pouvez contribuer à cette évolution. En nous faisant part de vos observations, par exemple…

Très cordialement,

Alain Dumait

PS. : Vous pouvez vous abonner à la newsletter en cliquant sur ce lien.

AIDEZ la nouvelle librairie

Une centaine de Black blocs s’en est pris très violemment à la Nouvelle Librairie.

Nous comptons sur vous

Pour nous rejoindre
dans ce combat !

Fermer le menu