fbpx
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Le savon est l’arme miracle pour ralentir la diffusion du virus. Découvrez comment ce remède de grand-mère détruit les virus.

La meilleure arme contre le coronavirus est le très humble savon. Mieux que les gels hydro alcooliques, il nous protège en réduisant les risques de contamination. Mais comment le savon réussit-il si bien à lutter contre le virus ? Une réponse qui vous étonnera.

Il existe deux principales sources de transmission du coronavirus : l’exposition directe à une personne contaminée et la récupération de virus disséminés dans l’environnement par des malades ou des porteurs sains.

Pour la première des sources, il faut maintenir une distance de sécurité afin d’éviter que des postillons atteignent les portes d’entrée de l’organisme que sont les muqueuses, notamment dans la bouche ou le nez.

En revanche, nous sommes des balayeurs de virus car nos mains, notamment, en recueillent dans l’environnement.

 

Les porteurs du virus en disséminent sans arrêt et ces virus survivent de nombreuses heures à l’air libre, notamment sur des surfaces que l’on touche avec les mains : poignées de portes, tables, chaises, barres de maintien dans les transports en commun, etc.

 

En posant la main sur des surfaces contaminées, on récupère des virus et, comme l’être humain se touche le visage de manière inconsciente plusieurs fois par heure, il a multiplie les probabilités pour que le virus pénètre dans le corps, par le nez, la bouche ou les yeux.

 

Il est donc crucial que tout le monde qui interagit avec des tiers ou fréquente des lieux ouverts au public, se lave les mains de préférence à l’eau et au savon le plus souvent possible.

Mais pourquoi préférer le savon au gel hydro alcoolique ?

Le réflexe serait au contraire de préférer le gel au savon qui serait un remède de grand-mère. Totale erreur et voici pourquoi.

Pour faire court et simple, un virus se compose trois composants clef : de l’acide ribonucléique, des protéines et des lipides. Ce dernier élément sert de lien aux deux premiers. Or le savon dissout les lipides et le virus d’écroule comme un château de cartes.

En termes savants, le  Dr Stephen Morse, professeur d’épidémiologie à l’université Columbia précise que « le coronavirus a une enveloppe de lipides autour de lui, comme un manteau qui maintient l’ARN à l’intérieur de la particule virale. Et le savon est un détergent qui peut briser les lipides ».

Pour les anglophones, un bon papier du Guardian sur le rôle du savon.
Un bon article du Nouvel observateur le dit en français, cliquer ici.

AIDEZ la nouvelle librairie

Une centaine de Black blocs s’en est pris très violemment à la Nouvelle Librairie.

Nous comptons sur vous

Pour nous rejoindre
dans ce combat !

Fermer le menu