fbpx
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

La presse est devenue un outil entre la main de la gauche pour tenter de détruire leurs adversaires. Récemment la une du New York Times a suscité la colère de la gauche et a obligé le quotidien à prendre une mesure honteuse.

La gauche cherche par tous les moyens à démoniser le président Trump et cherche à imposer au public américain le récit mensonger qu’il serait responsable des massacres de masse.

Pour y parvenir, il ne pas pas une seule fausse note. On cache les motivations du tueur gauchiste de Dayton, Connor Betts et on décortique à l’infini celles du tueur d’El Paso.

Voici les tueurs de masse en 2019 aux Etats-Unis à ce jour. On peut difficilement parler d’un phénomène « blanc ».

Quand un journaliste du New York Times commet l’erreur de faire son métier et de rendre compte des propos du président Trump après les attaques de Dayton et d’El Paso, il intitule son article : » Trump fait appel à l’unité nationale contre le racisme », ce qui rend compte très exactement des propos du président.

 

La réaction des gauchistes ne se fait pas attendre. Par milliers ils bombardent la rédaction du New York Times pour exiger que le titre soit changé.

Finalement, dans une reculade honteuse, la rédaction cède au chantage et modifie le titre pour occulter le véritable sens des paroles du président « condamnant la haine mais pas les armes ».

Photos DR, Twitter et New York Times.

AIDEZ la nouvelle librairie

Une centaine de Black blocs s’en est pris très violemment à la Nouvelle Librairie.

Nous comptons sur vous

Pour nous rejoindre
dans ce combat !

Fermer le menu