fbpx
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Comment en arrive-t-on à vouloir assassiner un président de la République ? Maxime Brunerie a voulu tuer Jacques Chirac lors du défilé du 14 juillet 2002. Cette tentative n’avait aucune chance de réussir et lui a valu une longue condamnation. Aujourd’hui, dans un livre document, il dévoile le parcours qui l’a conduit à ce geste spectaculaire.

Maxime Brunerie n’est pas que l’auteur de la tentative manquée d’assassinat sur le président de la République Jacques Chirac lors du défilé du 14 juillet 2002. Il cherche à nous le faire découvrir à travers un nouveau livre-témoignage :”Même pas mal !”. Pour TV Libertés, l’ancien militant radical explique les raisons de son geste, ses sept années de prison et son parcours – souvent chaotique – de reconstruction. En forme de provocation, il s’écrie :”Encore moi Maxime Brunerie pour vous servir : ex “nazillon”, ex déséquilibré, ex taulard. Mais l’entretien à TV Libertés présente un homme beaucoup plus complexe. Un document à ne pas manquer

Voici comme Maxime Brunerie présente son livre :

Encore lui ? Oui, encore moi, Maxime Brunerie pour vous servir : ex-nazillon, ex-déséquilibré, ex-taulard…Depuis mes sept ans passés à l’ombre, j’ai pris goût à la lumière.La lumière du jour, la lumière des femmes et celles, plus artificielles, de Paris.Moi, le fanatique, l’emmuré vivant, le tricard unanimement rejeté, le frustré qui macérait ses fantasmes poisseux au fond d’une cellule, je me suis payé le luxe d’inverser mon destin de possédé pour épouser la légèreté.Je me suis enivré de nuits, de fêtes et de filles, passant bien volontiers de l’extrémisme de droite aux invertis de la Rive gauche,du Quartier latin à la verte Irlande, et des rames du RER au volant d’une Jaguar décapotable.« Réinsertion » dîtes vous ? Non, résurrection !Et tant pis pour ceux qui me suggéraient le profil bas, contrition et discrétion.Entre traîner mon passé comme un boulet et écrire mon présent comme un roman, j’ai vite tranché !

Dans cet entretien en profondeur, où Martial Bild laisse la parole à Maxime Brunerie tout en le poussant dans ses derniers retranchements, TV Libertés démontre une nouvelle fois la rôle unique qu’elle joue dans les médias français.

Dans un entretien Maxime Brunerie raconte en termes bruts ses retrouvailles avec la liberté.

Homme frappé par le destin, Maxime Brunerie trouve dans la littérature une porte qui peut le conduire à la rédemption. Il va devoir nager à contre courant car le milieu littéraire le rejette, non en raison de son geste criminel, mais en raison des idées qu’on lui prête.

Le 14 juillet 2002, j’en avais marre de vivre, j’en voulais tellement à la terre entière que j’ai décidé de partir un commettant un acte criminel et scandaleux.

en

Commandez le nouveau livre directement sur Amazon en cliquant ici.
Photos DR et CC via Flickr de l’INRA.

AIDEZ la nouvelle librairie

Une centaine de Black blocs s’en est pris très violemment à la Nouvelle Librairie.

Nous comptons sur vous

Pour nous rejoindre
dans ce combat !

Fermer le menu