fbpx
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Alors que la Police nationale multiplie les bavures, la Gendarmerie a su maîtriser l’emploi d’une arme aux conséquences potentiellement tragiques. Un exemple à suivre !

Les journalistes de l’Essor ont publié des chiffres fort intéressants. Sur les 9 228 tirs de balles de défense effectués lors des manifestations des Gilets jaunes, à peine 1 065 l’ont été par des gendarmes, soit environ dix pour cent.

Les Gilets jaunes ne sont pas des enfants de coeur. Les gauchistes infiltrés non plus. Les forces de l’ordre ont eu beaucoup de mal à maîtriser certaines situations. Raison de plus pour améliorer leur formation.

Les journalistes de l’Essor Pierre-Marie Giraud et Matthieu Guyot expliquent que :

L’encadrement strict des gendarmes durant le maintien de l’ordre se retrouve également dans le détail de ces chiffres. En effet, les gendarmes mobiles, spécialistes du maintien de l’ordre de l’Institution, ont tiré les trois quarts des balles de défense utilisées depuis le 17 novembre 2018, contre un quart pour les gendarmes départementaux.

Côté Police en revanche, la très grande majorité des tirs de balles de défense ont été le fait des policiers des BAC, constitués en détachements d’action rapide (DAR), et des compagnies d’intervention de la Police. Moins bien formés au maintien de l’ordre que les CRS, ils ont  pourtant bien davantage fait usage de leurs lanceurs de balles de défense.

Les gendarmes mobiles ont une plus grande expérience de la maîtrise des manifestation que les policiers. Cela explique en partie la différence entre les résultats des uns et des autres.

Retrouvez l’intégralité de l’article de l’Essor en cliquant ici.
Photos CC via Flickr de Patrice Catalayu, jslfly et d’Aramis Funkographer.

 

AIDEZ FRANçoise

EXPULSée de son logement social 12h avant la fin de la trève hivernale

Nous comptons sur vous

Pour nous rejoindre
dans ce combat !

Fermer le menu