fbpx
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

L’appel aux gilets jaunes : faites que le gouvernement Macron ne signe pas le pacte de Marrakech qui va vous marginaliser encore plus dans votre propre pays.

Le 10 décembre 2018, le président Macron dit se rendre à Marrakech pour signer le pacte des Nations unies en faveur des migrations. Cette signature qui devait passer inaperçue, devient un sujet brûlant car les gilets jaunes comment à pendre conscience des enjeux pour eux d’une ouverture des vannes de migrations de peuplement.

Comme de bien entendu, le quotidien des bobos, Libération, s’étrangle :

Un texte qui alimente depuis quelques semaines colères et fantasmes des extrêmes droites européennes. Elles y voient une manœuvre supranationale pour organiser la «submersion migratoire» du continent. En Slovaquie, le gouvernement a annoncé fin novembre qu’il ne signerait pas le pacte. L’Italie se réserve le droit de faire de même. De leur côté, les nationalistes belges menacent de faire chuter le gouvernement s’il y va. Ont aussi gelé ou annulé leur participation à cet accord la Hongrie, l’Australie, la République tchèque, la République dominicaine… Les Etats-Unis de Donald Trump, quant à eux, n’ont même pas pris part aux négociations en amont.

L'arrivée massive de populations étrangères va bouleverser l'équilibre démographique, social et politique de notre pays.

Pourtant, à en croire la Croix, le quotidien des Assomptionnistes de la rue Bayard, le pacte est inoffensif :

Qu’est-ce que le Pacte de Marrakech ?


Une conférence intergouvernementale pour l’adoption d’un « Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières » est organisée par l’ONU les 10 et 11 décembre 2018, à Marrakech (Maroc). Comme il ne s’agit pas d’un traité, ce texte n’est pas juridiquement contraignant et se limite à définir un cadre de coopération autour de vingt-trois objectifs. Mais c’est le premier accord mondial à avoir construit une approche commune des migrations internationales.


D’une part, à destination des « migrants actuels et potentiels », il prévoit que ceux-ci « soient pleinement informés de leurs droits, obligations et possibilités en ce qui concerne des migrations sûres, ordonnées et régulières, et connaissent les risques de la migration irrégulière ».


D’autre part, à destination des citoyens des États d’accueil, il invite à mettre à leur disposition « des informations objectives, claires et fondées sur des données factuelles au sujet des avantages et des difficultés que présentent les migrations, en vue de démonter les discours trompeurs qui donnent une image négative des migrants ».

Présidente du Rassemblement national, Marine Le Pen s'oppose avec force à la signature du pacte des Nations unies pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.

Pour Marine Le Pen ce pacte mondial est « un acte de trahison silencieuse de la nation » et « une nouvelle étape dans la submersion organisée de notre pays ». Elle estime à juste titre que le texte pose « la première pierre d’un droit de l’Homme à la migration ».

La présidente du Rassemblement nationale refuse « l’organisation active des migrations mondiales par les États signataires, le pillage imposé des pays d’accueil, l’institutionnalisation du communautarisme par l’institutionnalisation des diasporas, la propagande pro-migrants et la persécution des opposants à l’immigration ».

La femme à poigne du Rassemblement national a souligné que, si Emmanuel Macron va le signer pour la France, ce n’est pas ou plus le cas de nombreux autres pays : États-Unis d’Amérique (dès l’origine), Israël, Australie, Suisse, Serbie, Autriche, Bulgarie, Croatie, Estonie, Hongrie, Italie, Pologne, Slovaquie ou encore République tchèque.

 

Après avoir fait plier le gouvernement sur la hausse des taxes sur le carburant, les gilets jaunes vont-ils se mobiliser pour sauver la France de l'invasion migratoire voulue par le pacte de Marrakech ?

Le pacte de Marrakech résume tout ce dont le peuple français ne veut plus : une mort lente sous les coups d’une immigration de peuplement voulue par les élites boboïsantes sans plus aucun contact réel avec la population française, celle qui se lève tôt le matin pour aller travailler.

Assommés par la désinformation des médias de masse, les Français ne sont pas bien informés des conséquences de ce pacte suicidaire.C’est aux médias de la réinformation, TV Libertés en tête, de faire le travail et d’ouvrir les yeux au peuple.

Le combat pour notre libération ne fait que commencer.

Photos CC via Flickr de Sébastien Huette, Parlement européen, Luca Perino. Retrouvez les articles de Libération et de la Croix en cliquant ici et ici.

 

AIDEZ la nouvelle librairie

Une centaine de Black blocs s’en est pris très violemment à la Nouvelle Librairie.

Nous comptons sur vous

Pour nous rejoindre
dans ce combat !

Fermer le menu