Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

L’immigration en hausse en 2021 !

C’est ce que l’on peut retenir de l’immigration en 2021 : les chiffres ont explosé ! Que ce soit à Lampedusa en Italie, sur les côtes britanniques ou aux frontières polonaises, les chiffres sont formels : l’immigration était plus forte l’année passée qu’en 2020 ou même 2019 ! Néanmoins cela n’empêchent pas nos dirigeants aussi bien nationaux qu’européens de noyer le poisson dans l’eau et nous affirmer que l’immigration est un bienfait pour l’Europe. 

Selon l’agence européenne Frontex, 200 000 clandestins sont arrivés illégalement dans l’Union européenne, c’est 36% de plus qu’en 2019, avant même que la pandémie de Covid-19 ne commence. C’est d’ailleurs le chiffre le plus élevés depuis 2017.

Les traversées illégales de la Manche par des migrants sur des embarcations légères telles que des zodiacs ou autre type bateau gonflable ont permis à plus de 28 000 personnes de débarquer sur les côtes anglaises en 2021. Ces arrivées illégales sont une énième source de discorde entre la France et le Royaume-Uni. En effet, le gouvernement de Boris Johnson souhaite mettre en action une loi qui renverrait les migrants dans le dernier pays « sûr » qu’auraient traversé les migrants, c’est-à-dire la France dans la plupart du temps.

Selon Frontex, la Méditerranée centrale représente la principale route utilisée par les migrants pour rejoindre l’Europe, l’agence a comptabilisé 65 362 arrivées par cette voie. Au sud de l’Europe, l’île italienne de Lampedusa a subi 35 000 nouvelles arrivées de migrants, soit la moitié du nombre total d’arrivée en Italie qui s’élève à 66 000. La population locale de l’île est dépassée par le nombre de clandestins et avec la pandémie de Covid-19 la gestion des migrants est plus que tendue.

L’année 2021 aura vu une nouveauté concernant l’immigration : l’apparition de la Biélorussie comme point massif d’entrées de migrants venus du Moyen-Orient. Selon les autorités polonaises, près 40 000 personnes ont été empêchées de pénétrer en Pologne au niveau de la frontière avec la Biélorussie. Le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, abuse de la situation en se servant de cette crise migratoire pour faire pression sur l’Union européenne et notamment sur l’Allemagne en menaçant de couper l’arrivée du gaz russe.

Ces chiffres sont plus qu’alarmants et illustrent une fois de plus la nécessité d’avoir plus de contrôle sur les frontières de l’Europe.

Image CC BY-NC-ND 2.0 de Kancelaria Premiera via Flickr.
Image CC BY-NC 2.0 de vfutscher via Flickr.
Image CC BY-SA 4.0 de GGia via Wikimedia Commons.
 

AIDEZ la nouvelle librairie

Une centaine de Black blocs s’en est pris très violemment à la Nouvelle Librairie.

Nous comptons sur vous

Pour nous rejoindre
dans ce combat !