Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Yvan Colonna, incarcéré depuis 2003 pour la mort du préfet Erignac, est décédé hier suite à l’agression dont il a été victime il y a trois semaines.

Yvan Colonna, incarcéré depuis 2003 pour la mort du préfet Erignac est décédé hier suite à l’agression dont il a été victime il y a trois semaines.
Militant nationaliste corse, il était probablement le détenu le plus connu de France, sa cavale de quatre ans dans le maquis corse a fait de lui le fugitif de le plus recherché de France et de Navarre, en effet sa photo était placardé dans tous les commissariats, gendarmeries, aéroports et gares du pays.

Yvan Colonna était listé comme « détenu particulièrement signalé », ce qui impliquait une surveillance accrueaussi bien de ses appels téléphoniques que de son courrier, mais aussi plus de fouilles de sa cellule ou corporelles, etc. Le statut DPS des prisonniers corses Alain Ferrandi et Pierre Alessandri est un point de tensions entre Paris et la Corse. Leur demande pour que ce statut soit levé à été refusé récemment. Colonna avait entamé la même procédure en juillet dernier et être ainsi transféré dans une prison sur l’île de beauté.

Comment est-ce qu’un détenu DPS, incarcéré à Arles a pu être agressé violemment par un autre détenu ?

Frank Elong Abé, djihadiste camerounais ayant grandi en France, a été capturé en Afghanistan par l’armée américaine en 2012 puis transféré en France en 2014 en attente de son jugement. Il avait déjà écopé de peines supplémentaires suite à plusieurs incidents causés durant son séjour pénitentiaire. Il aurait agressé violemment Yvan Colonna pendant qu’il était dans la salle de sport car ce dernier aurait blasphémé devant lui ! Une raison suffisante donc pour l’étrangler à main nues puis l’étouffer avec un sac !

Ce qui nous interroge c’est comment est-ce qu’il est possible que deux détenus, dont un islamiste radicalisé, considérés comme dangereux ont ainsi été laissé suffisamment seuls pour que l’un agresse l’autre ? Même dans nos prisons le terrorisme islamiste représente une menace. Depuis 2017 ce sont une dizaines d’actes terroristes qui ont été commis au sein de notre système pénitentiaire. Et que fait Mr Dupont-Morreti ? Rien.

AIDEZ la nouvelle librairie

Une centaine de Black blocs s’en est pris très violemment à la Nouvelle Librairie.

Nous comptons sur vous

Pour nous rejoindre
dans ce combat !