fbpx
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Lire notre avenir dans le marc de café calédonien Le référendum dont les résult…

Lire notre avenir dans le marc de café calédonien

Le référendum dont les résultats seront dévoilés dans quelques heures n’est pas le sujet principal de cet article.

Tout porte à croire que le non à l’indépendance va l’emporter, intégrant jusqu’au prochain référendum (deux autres sont programmés en cas de refus) ces îles mélanésiennes à la France.

Cette intégration, toutefois, a des limites. L’autonomie conférée à l’archipel est très large, tenant en compte des particularismes insulaires, comme l’existence d’une population autochtone qui possède son univers coutumier se reflétant dans un droit spécifique.

Ce qui me semble intéressant dans le cas calédonien est la cohabitation de deux sociétés qui se tournent le dos, ayant des origines et un univers culturel radicalement différents.

Ca ne vous rappelle rien ?

Une situation dans laquelle une partie de la jeunesse autochtone se trouve dans un entre-deux inconfortable. Ne se sentant plus à l’aise dans l’univers coutumier, elle est attirées par les attraits du mode de vie européen sans avoir les outils leur permettant de s’y intégrer.

Conséquence inévitable, des jeunes hommes à la dérive, portés à la criminalité pour assouvir leurs besoins en biens matériels, qui cherchent leurs proies parmi les populations européennes, asiatiques ou polynésienne.

Ca ne vous rappelle rien ?

Moi ça me rappelle quelque chose.

Si la situation continue à s’aggraver en France, avec l’émergence incontrôlée de populations à la religion, à la culture, aux valeurs, en contradiction avec celles héritées de notre histoire, toute intégration est impossible et nous allons droit à un modèle calédonien.

Pourquoi, en effet, l’acceptation d’un droit coutumier serait-elle tolérée seulement dans le Pacifique ? Si nous laissons faire, dans quelque temps, la loi islamique deviendra la coutume de territoires entiers de la République.

Si nous laissons faire, des territoires entiers en viendront à réclamer leur autonomie pour vivre selon la coutume de leurs habitants et obliger les autochtones à se plier à leurs lois ou à quitter les lieux.




Source

AIDEZ la nouvelle librairie

Une centaine de Black blocs s’en est pris très violemment à la Nouvelle Librairie.

Nous comptons sur vous

Pour nous rejoindre
dans ce combat !

Fermer le menu