fbpx
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

L’Incorrect est un magazine qui ne mâche pas ses mots. Avec courage et ténacité, il cherche à ouvrir les yeux de nos compatriotes sur les dures réalités que les médias et le gouvernement nous cachent. Dans ses pages, Gabriel Robin fait une sombre prédiction qui devrait nous alerter.

L’attentat meurtrier commis par le musulman radicalisé Mickaël Harpon est un signe annonciateur. Cette fois l’affaire était trop spectaculaire pour la faire passer pour le coup de folie d’un déséquilibré. Gabriel Robin publie dans l’Incorrect une intéressante chronique dont nous proposons un court extrait.

 

Magazine mensuel politique, culturel et indépendant, L’Incorrect s’assume de droite, revendique cet héritage philosophique et politique et réunit des talents venus de toutes les familles de la droite. Il fait la part belle à la culture (30% du contenu) et de propose des reportages, des articles de fond, des enquêtes, sur tous les sujets.

Mais il y a une logique implacable que personne ne voudra admettre. S’il n’y avait pas eu de présence massive de l’islam en France, il n’y aurait pas eu d’islamisme sur notre sol. Pareillement, s’il n’y avait pas eu d‘islamisme, il n’y aurait pas eu conversion massive vers la psychose islamique qui sert de soin palliatif aux grandes névroses contemporaines. Mickaël Harpon était donc tout entier imprégné par le zeitgeist et une religion encore plus dangereuse sur les esprits faibles qu’elle ne peut l’être parfois sur les plus brillants.

Mickaël Harpon était un néo-converti débile à une version débile de l’islam souffrant probablement de rancœur professionnelle pour passer à l’acte. Le profil de l’assaillant est donc plus inquiétant encore et aurait dû inquiéter en amont les professionnels des renseignements.

Par leur nature même, les luttes « anti discrimination » génèrent des violences potentielles. Elles justifient l’exercice d’un mal nécessaire contre un mal plus grand incarné dans le système tout entier, dans la France et dans l’Occident. Le profil de Mickaël Harpon, qui exerçait une profession sensible dans un lieu sensible, aurait dû être mieux appréhendé. Malheureusement, le ver est dans le fruit et il est extrêmement difficile de l’éliminer avec l’arsenal traditionnel des renseignements. Ou, devrais-je dire, les vers sont dans le fruit. Notre société est traversée par des réseaux complexes qui s’alimentent les uns et les autres, sans être totalement dépendants. Une seule constante, la dialectique de la souffrance prend le pas sur tout le reste. Hier soir, très à propos, France 3 diffusait un reportage bienveillant intitulé « Tournés vers la Mecque »… traitant des conversions à l’islam aux Antilles.  Nous préparons des lendemains de plomb.
 
 

Gabriel Robin

Retrouvez la chronique de Gabriel Robin dans son intégralité en cliquant ici.
Photos : Incorrect, DR et CC via Flickr de Matthew Bradley.

AIDEZ la nouvelle librairie

Une centaine de Black blocs s’en est pris très violemment à la Nouvelle Librairie.

Nous comptons sur vous

Pour nous rejoindre
dans ce combat !

Fermer le menu