fbpx
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Le mal jaune continue à faire des ravages chez les Français. Cette fois ce n’est pas un combattant d’Indo-Chine qui succombe aux attraits de l’Asie, mais un haut fonctionnaire qui cède aux charmes de la glaciale Corée du Nord.

On se souvient de l’ambassadeur Maurice Dejean qui était tombé dans les rets d’une jolie espionne russe et qui, de retour à Paris, avait été accueilli par les mots devenus célèbres du général De Gaulle : « Alors Dejean, on couche ? ». On se souvient aussi de ce Français travaillant à l’ambassade à Pékin qui fut condamné pour avoir communiqué des renseignements à sa maîtresse chinoise en avouant qu’il ne s’était jamais rendu compte que c’était en réalité un travesti. Cette fois, comme le raconte le quotidien la Presse, c’est plus banal, un haut fonctionnaire français aurait espionné au profit de la Corée du Nord. Un extrait de l’article à retrouver dans les colonnes de la Presse.

Un haut fonctionnaire du Sénat français a été arrêté par les services de renseignement pour des soupçons d’espionnage au profit du régime dictatorial de Pyongyang, a-t-on appris lundi soir.

Interpellé dimanche soir, cet homme a été placé en garde à vue dans le cadre d’une enquête ouverte en mars par le parquet de Paris pour «recueil et livraison d’informations à une puissance étrangère susceptibles de porter atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation», a indiqué à l’AFP une source judiciaire, confirmant une information de l’émission de télévision «Quotidien» de la chaîne TMC. 

Placé en détention dans les locaux de Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), Benoît Quennedey est interrogé par les services du renseignement qui cherchent à savoir s’il a effectivement «fourni» des informations confidentielles à Pyongyang, a précisé une source proche de l’enquête. 

Selon le site du Sénat, M. Quennedey est un des administrateurs de la direction de l’architecture, du patrimoine et des jardins de la chambre haute du Parlement, en charge de la division administrative et financière.  

Selon l’émission Quotidien, ses bureaux ont été perquisitionnés par les policiers du renseignement qui l’ont interpellé à son domicile. 

Expert de la Corée

Ancien diplômé de l’École nationale d’administration (ENA, école prestigieuse formant la haute fonction publique française), Benoît Quennedey a consacré plusieurs travaux à la Corée du Nord. Président de l’Association d’amitié franco-coréenne, il a voyagé à de multiples reprises dans l’ensemble de la péninsule coréenne depuis 2005, selon le site des éditions Delga, qui ont publié son ouvrage La Corée du Nord, cette inconnue

(…)

Interrogé en août sur la chaîne RT France, M. Quennedey, alors présenté comme «expert en relations internationales», avait salué le réchauffement des relations entre la Corée du Nord et les États-Unis après l’annonce par Washington de la suspension de ses opérations militaires en Corée du Sud. «On crée les conditions de la confiance pour engager le dialogue sur une bonne voie» déclarait-il, selon une vidéo postée sur YouTube

Sous l’impulsion de Donald Trump, les États-Unis ont amorcé un spectaculaire rapprochement avec Pyongyang, marqué notamment par le sommet historique entre le président américain et le dictateur nord-coréen Kim Jong-un en juin à Singapour. 

Depuis cette rencontre, le Nord a renoncé à ses essais balistiques et nucléaires, démantelé un site de tests de missiles et promis, si les États-Unis acceptent de faire des concessions, de démonter son principal complexe nucléaire. Des tensions se sont toutefois fait jour autour du respect de cet accord par la Corée du Nord.

Photo CCLBY via Flickr. Article à retrouver dans son intégralité en cliquant ici.

AIDEZ la nouvelle librairie

Une centaine de Black blocs s’en est pris très violemment à la Nouvelle Librairie.

Nous comptons sur vous

Pour nous rejoindre
dans ce combat !

Fermer le menu