fbpx
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Journaliste réputée, Fawzia Zouari nous livre un aperçu de l’islamisation de la Belgique qui saisit de stupeur. Tunisienne, écrivant dans les colonnes de Jeune Afrique, elle peut se permettre une liberté de ton qui enverrait ses confrères européens au goulag de la mal pensance.

Elle commence sa chronique d’un déplacement en Belgique par les mots :

La Belgique finira arabe.

Puis Fawzia Zouari poursuit :

Cette phrase, prononcée par un chauffeur de taxi à Bruxelles, est le signe que l’islamisation des esprits a gagné le Nord comme le Sud. De jeunes immigrés trimbalent une mentalité de « daéshistes » sans le savoir, selon Fawzia Zouari. 

J’étais de passage à Bruxelles. Je n’aime pas beaucoup Bruxelles. C’est une « capitale pour rire », disait Baudelaire. Elle est faite de tunnels et de voies de sortie sombres, de ponts moches, de trottoirs défoncés, les belles bâtisses y sont noyées sous des buildings à l’architecture foireuse et la gare du Midi est une horreur. Cependant, j’adore les Belges ! Je trouve que c’est le peuple le plus doux et le plus innocent de la terre

Retrouvez l’intégralité de la chronique de Fawzia Zaouri dans les colonnes de Jeune Afrique en cliquant ici.

AIDEZ la nouvelle librairie

Une centaine de Black blocs s’en est pris très violemment à la Nouvelle Librairie.

Nous comptons sur vous

Pour nous rejoindre
dans ce combat !

Fermer le menu